Depuis sa création en 1969 jusqu'à 1997, la marque Trinidad n'était composée que d'un seul module: le "Gran Panetela", dont le nom de galère était laguito n°1, comme le "Lanceros" de Cohiba. Offert en tant que cadeaux, ce dernier n'était réservé qu'à un usage diplomatique.

En 1997, Trinidad s'ouvrit au grand public et c'est avec une seule vitole qu'elle entra en scène: le "Fundadores". Contrairement à son prédécesseur, ce lonsdale porte le nom de galère laguito especial ; cette petite nuance vient du fait que le "Fundadores" est doté d'un cepo de 40 contre un de 38 pour le "Gran Panetela".

Par la suite, ce cigare fut rejoint par d'autres modules venant agrandir le catalogue de Trinidad, mais le fait qu'il soit toujours en production fait de lui le cigare emblématique de la marque.

Portant cette marque en estime, pour la qualité de ses cigares qui ne m'a jamais déçu, je me devais bien évidemment de déguster un jour le mythique "Fundadores".

J'avais acheté trois exemplaires en juillet 2014, en me disant que j'allais les laisser vieillir un peu avant de m'attarder sur leur cas (j'avais fait de même avec trois Robustos Extra si vous vous souvenez..).

IMG_1409

L'ayant sorti peu avant de le déguster, histoire de le laisser prendre l'air, je décide pendant ce temps de me préparer d'une infusion ayurvédique d'herbes et d'épices ; un délicieux cocktail composé de basilic, de réglisse, de zeste d'orange et de piment. Ayant pris pour habitude d'accompagner d'un thé chaque Trinidad que je fume, j'avoue que pour le coup je suis servi ; ce mariage s'avère parfait !!!

Mais revenons à notre lonsdale qui a crudo dégage des saveurs de bois et de chocolat. Voilà qui s'annonce prometteur, du moins je l'espère.

Pour l'allumer je choisis d'utiliser mon chalumeau à gros foyer car je sais que sa flamme assez douce embrasera la totalité du pied sans trop le chauffer. Les premières bouffées sont faites de notes de bois précieux.

Par la suite, ce premier tiers délivre des notes de miel, d'amande et de poivre très léger. Ce panel de saveurs est tout simplement délicieux !!!

Au niveau de sa construction, ce cigare ne souffre d'aucun problème de tirage ou de combustion. De plus, il délivre une fumée ample et soyeuse.

Bien que léger, ce cigare n'est pas ennuyeux en raison de sa formidable rondeur. Ses arômes, très gourmands, se fondent à un point qu'ils arrivent à me faire avoir la "banane".

Le divin reste sur ces notes en se faisant cependant plus crémeux et chocolaté. C'est ce petit côté pâtissier que j'affectionne particulièrement chez les Trinidad, et ce module ne déroge pas à la règle.

Tranquillement, ce cigare m'amène jusqu'à son dernier acte où il gagne quelque peu en puissance et se fait plus poivré, crémeux et boisé ; c'est un final comme je les aime, digne des plus grands cigares.

IMG_1410

Voici un magnifique cigare dont je me réjouis de déguster à nouveau. Le seul défaut que je pourrais lui faire cependant se situe au niveau de sa cape: sur mon exemplaire, cette dernière était parfaitement tendue mais une imposante et grossière nervure parcourait l'ensemble du cigare. J'avoue que c'est une première sur un Trinidad mais heureusement, il s'agit d'un défaut mineur qui n'entache en rien la dégustation.