Chaque année je craque une ou deux fois sur un objet en rapport avec le cigare. Quand je dis "je craque", je ne fais pas référence au coup de coeur mais bien à ma faiblesse de passionné qui me pousse à acheter de beaux objets du cigare. Dernièrement, j'ai jeté mon dévolu sur ce magnifique briquet de la prestigieuse marque japonnaise Im Corona, fabricant de superbes briquets.

Aimant varier mes allumages (dépendant surtout du cepo finalement) entre la torche et la flamme douce, j'ai opté pour un briquet doté de cette dernière possédant déjà un "chalumeau" parfait pour embrasser mes vitoles à gros diamètres. Pourquoi Im Corona ? Leur réputation, la qualité de leurs objets, l'esthétisme, bref il suffit de regarder leur catalogue et vous comprendrez.

Cependant, il m'a été difficile de trouver mon bonheur, le modèle "Classico" n'étant plus produit à ce jour. Au début je lorgnais du côté des modèles "Double Corona", avec leur double flamme, mais je me suis retrouvé à préférer le design d'un autre célèbre modèle de la marque, le "Old Boy". Ce modèle est une référence chez Im Corona et aussi chez les fumeurs de pipe.

IMG_2300

Normal, il dispose d'un petit outil incorporé servant à tasser le tabac et délivre une flamme douce orientée à 90°, très pratique pour les amateurs de bouffardes. En cherchant bien j'ai découvert qu'il existait un modèle avec le même design, sans ce petit accessoire et avec une flamme orientée de manière régulière, le "Classico".

C'est à Barcelone que j'ai trouvé mon bonheur, à la boutique Sybaritepipe où il restait un seul exemplaire. Ce produit est magnifique, la qualité de fabrication est au rendez-vous et l'allumage de mes cigares est une simple formalité tellement son usage est agréable. Le petit plus est qu'il n'est pas nécessaire de maintenir enfoncer un bouton afin que la flamme ne s'éteigne pas ; non là, un coup de silex et tout baigne.

Un achat que je ne regrette pas s'agissant d'un superbe objet, magnifique et efficace à la fois. En même temps à 140 € le briquet, ça m'aurait mal que ça soit une daube...