Déçu, mais alors déçu !!! Pas du cigare mais de la dégustation, vous allez comprendre. Quand on est en présence d'un "fucking good cigar" comme c'est le cas pour celui-ci, rien ne doit entacher la dégustation, je dis bien rien du tout !!! Sauf que, quand comme moi on a le gène du boulet ancré au plus profond de son ADN, le moindre petit oubli si minime soit-il, peut avoir des conséquences dramatiques !!! Bon j'avoue, j'en fais peut-être un peu trop pour le coup ...

Récemment j'ai dégusté le "Magnum 46" de la marque H. Upmann, un beau corona gorda (18.26mm x 143mm) à la cape colorado bien soyeuse, au corps bien ferme et aux senteurs aguicheuses de bois et de caramel. Cette première inspection pourrait suffire à elle seule tellement ce cigare met mes sens en éveil.

Mais ne tergiversons pas plus, je suis là pour vous parler de cigare alors je vais vous parler de cigare !!! Après un allumage des plus formels, cette vitole donne le ton avec de délicieuses notes de bois précieux, de caramel et d'épices légères. Un magnifique bouquet d'arômes mis en valeur par une puissance moyenne et une onctuosité certaine.

IMG_2312

C'est bon, c'est rond, c'est comme il faut !!! Une belle cendre blanche se forme au fil de la dégustation ; j'ai lu quelque part que cela voulait dire que le cigare délivrait entièrement ces arômes, ce qui n'est pas le cas quand on tire sur le gris, vous l'aurez deviné. C'est le pied ce cigare, je suis au nirvana tellement c'est formidable, et bla et bla et bla, revoilà que j'en fais des caisses ...

La suite est merveilleuse, faite de moka crémeux, de cannelle et de poivre blanc. La puissance monte d'un cran, le tout est parfaitement maîtrisé et cohérent. Puis d'un coup, c'est le drame !!! À l'entame du troisième tiers la combustion se barre en couille, un cratère se forme indiquant un excès d'humidité et pour couronner le tout, j'ai le droit à six rallumages ...

Mais à qui la faute ? Je vous laisse deviner ... Bien que le ratio actuel "hygrométrie/température" de ma cave à Cubains soit de 67%/20° (ce qui n'est pas si mal, surtout avec l'air assez sec de mon logement dû au chauffage), j'ai pris par habitude de sortir mon cigare de sa cave au moins 30 minutes avant que je ne le déguste. C'est une petite routine que j'ai instaurée sur les conseils d'un pote, au cas où il y aurait un petit excès d'humidité et jusque-là, ça ne m'avait pas porté défaut alors même si c'est inutile, je me suis toujours attaché à faire ça.

Sauf que là, j'ai pris mon cigare directement puis je suis descendu le fumer ... De là à dire que cette dégustation est partie en couille à cause de cet oubli, il n'y a qu'un pas. Mais je préfère penser que c'est de ma faute, ce petit s'étant montré formidable jusqu'ici. Ayant dû arrêter cette dégustation tellement ce fut chaotique, je me retrouve comme le con qui aurait commencé à visionner un super film et que peu avant le dénouement final, ça coupe ... Donc comme je ne connais pas la fin, j'ai gagné le droit d'y retourner !!!

Édit du 28/03/2016: ce qui est bien quand on est suivi par des lecteurs beaucoup plus expérimentés que soit, c'est qu'on en apprend tous les jours, ces derniers n'étant pas avares de conseils. Il semblerait, selon les affirmations et retours d'expériences de pas mal d'entre vous, que mon petit incident ne soit pas dû à mon "oubli de rituel" mais visiblement à un défaut de construction du cigare. Il est vrai que je ne me suis jamais trop attardé sur la manière dont été roulé un cigare et les conséquences que cela pouvait avoir sur une dégustation, donc merci aux personnes m'ayant éclairé sur la question, il est clair que je dormirai un peu moins con ce soir.