Nouvelle petite suggestion de séries à regarder en dégustant une ou deux vitoles. Je ne parlerai pas des séries déjà abordées l'année dernière, même si je continue à les suivre avec curiosité ou les ai tout simplement lâchées en route par manque d'intérêt.

 

Dans le genre policier:

La deuxième saison de True Detective m'ayant fortement déçu et Fargo étant en préparation pour sa troisième saison, il n'a cependant pas été bien difficile de trouver quelque chose pour patienter en attendant, et faut avouer que le niveau de substitution a placé la barre très très haute.

American Crime Story est un spin-off de la série anthologique American Horror Story, où chaque saison vous fait revivre les plus grands procès de l'histoire des USA. Pour cette première saison, c'est le procès très médiatisé d'O.J. Simpson dont il est question et il faut avouer que le résultat est tout bonnement excellent.

The Night Of est un petit bijou où se mêlent enquête criminelle et procès médiatique, après qu'un jeune américain d'origine pakistanaise se retrouve être le principal suspect dans le meurtre sordide d'une jeune fille. Défendu par un avocat de seconde zone, le suspens perdure jusqu'à ce qu'on fasse la lumière sur les évènements.

American Crime (ils aiment bien caler "American" dans le nom de leurs séries ...), s'avère être également une série anthologique où il est question d'un crime ignoble à la base ayant une impacte considérable sur la famille et proches des victimes. Une série bien faite, qui explore avec brio la personnalité de chaque personnage.

american-crime-story-56b53e47b1f45

The-Night-Of-Banner

1400_5x1

 

Dans le genre comédie:

Pas vraiment grand-chose à se mettre sous la dent dernièrement dans cette catégorie. Vice Principals, sans être une série exceptionnelle, apporte son petit lot de rigolade dès lors qu'on aime le style d'humour de Danny Mc Bride (Kenny Powers). Conçue pour n'être composée que de deux saisons de neuf épisodes, cette dernière raconte la rivalité grotesque de deux vices-principals d'un lycée, qui vont finir par s'unir pour faire les pires vacheries à celle ayant volé la place qu'ils convoitaient chacun.

Du coup, en cherchant un peu par hasard, je suis tombé sur un OVNI de série humoristique passée totalement inaperçue il y a quelques années déjà. Il s'agit de Burning Love, composée de trois saisons, qui parodie à coup d'humour potache les téléréalité et plus particulièrement The Bachelor. Second degré exigé !!!

sans-titre

burning-love-banner

 

Dans le genre drame:

La révélation en ce qui me concerne, la série de toutes les séries !!! N'attendez pas d'action, pas d'humour, là nous avons vraiment affaire à un drame tout ce qu'il y a de plus sombre. Rectify nous présente Daniel, qui après avoir passé 19 ans dans le couloir de la mort pour viol et meurtre, se voit libéré suite à un prélèvement ADN apportant une preuve de son innocence. Mais tout n'est pas rose car Daniel doit réapprendre une chose qu'il avait totalement oubliée: vivre.

XwqJDxazDOc_market_maxres

 

Dans le genre super-héroïque:

Daredevil ayant confirmé l'essai avec une très bonne seconde saison introduisant un Punisher des plus violents et expéditifs, Netflix nous a par la suite présenté deux nouveaux super-héros destinés à rejoindre "l'homme sans peur" afin de former The Defenders (sorte de mini Avengers pour la télévision).

Ayant vraiment laissé de côté les super-productions cinématographiques Diney/Marvel édulcorées, je dois avouer que les séries Netflix relèvent vachement le niveau tant elles n'hésitent pas à montrer ce qui peut exister de plus sombre dans les bas fonds New-Yorkais. C'est sans compter sur Jessica Jones, détective privée à la force surhumaine et sur Luke Cage, homme indestructible bien décidé à faire régner l'ordre dans Harlem, que The Defenders entendront bien faire respecter la justice !!!

marvels-aka-jessica-jones-56392aaf5127c

lukecage

 

Dans le genre fantastique:

Un avis global en demi-teinte concernant Preacher. Pourtant bien emballante dès le premier épisode - où le révérend Custer découvre que Dieu existe et que c'est un sacré fils de pute - j'ai trouvé qu'au fil de la saison ça se disperse un peu partout sans vraiment aller au fond des choses. Visiblement cette première saison servait plus de tremplin pour celles à venir, destinées à coller vraiment à l'esprit de la bande dessinée créée par Garth Ennis et Steve Dillon. Affaire à suivre ...

preacher-5613bb1274c48

 

Dans le genre thriller/action:

Breaking Bad, la série où je suis passé à côté comme un con alors que c'était pas faute d'entendre parler d'elle d'une manière très positive. J'ai rectifié le tir et me suis engloutie cinq saisons de pur génie télévisuel !!! Portée par le brillant Bryan Cranston, cette série n'a pas volé sa réputation de faire partie des meilleures séries de tous les temps.

Banshee c'est un peu le plaisir coupable, la série B que tu n'aurais jamais pensé regarder au premier abord (si ce n'est pour le sexe et la violence omniprésente peut-être..) mais à laquelle tu t'attaches au fil des épisodes parce que t'arrives à un constat sans appel: c'est diablement efficace et l'intrigue est franchement prenante !!! Faut dire que voir un mec sortir de quinze ans de taule, être poursuivi par la mafia ukrainienne puis endosser le rôle du défunt shérif dans une ville amish pour faire régner la loi à sa façon ... Âmes sensibles, s'abstenir.

79371-breaking-bad-breaking-bad-banner

banshee-couv

 

Dans le genre science-fiction:

On termine par le gros évènement de la rentrée, la série qui est déjà annoncée comme étant le Game of Thrones de la science-fiction, Westworld. Adaptée du film Mondwest de 1973 porté par Yul Brynner, cette nouvelle adaptation est produite par J.J. Abrahams avec en prime un scénario signé Jonathan Nolan, rien que ça. J'avoue que c'est prenant, l'esthétisme est magnifique et il me tarde de découvrir ce que cache l'intrigue dans ce monde western artificiel. Bon visionnage à tous.

west-world-banner-2