Voici une chose très curieuse de ne pas vous avoir parler de ce "Epicure No.2" jusqu'à présent, un robusto (19.84mm x 124mm) très accessible et qui m'a longuement accompagné lorsque j'ai débuté. C'est en général un cigare que l'on conseille aux novices mais malgré tout, il reste toujours sympathique à déguster même des années après, si tant est que l'on tombe sur une production régulière ... Bah oui, faut dire que les derniers exemplaires avaient baissé en qualité je trouve mais aujourd'hui j'ai eu du bol, bien que ça ne soit pas le meilleur que j'ai eu à déguster à ce jour. C'est un Hoyo bien agréable à regarder, très bien construit et dont émanent des senteurs essentiellement herbacées.

À dégustation simple et rapide, compte-rendu équivalent ; ça ne sera donc pas très long mais j'irais à l'essentiel. Ça démarre de manière assez légère, en rondeur, avec des notes suaves, boisées et végétales. C'est pas extraordinaire mais c'est agréable, c'est vraiment le robusto "des familles". La suite se situe dans un registre empyreumatique (pain grillé, café torréfié, fruits secs), avec quelques notes de viande séchée également. Ça monte pas des masses pour ce qui est de la puissance mais c'est ça marque de fabrique en même temps. Peu d'évolution aromatique dans le final, si ce n'est de l'herbe grasse et de la noisette grillée ; ça reste tout en légèreté et j'avoue que c'est ce qui fait que j'aime bien cette vitole. C'est le Hoyo de base en fait, simple et un peu linéaire à partir du deuxième tiers mais ça reste toujours plaisant, il faut le reconnaître.

Hoyo de Monterrey Epicure No