En cette période de beaux jours propice aux activités intenses en extérieur (apéro, barbecue et sport quand même, faut pas déconner non plus ...), je me satisfais de découvrir de temps en temps de nouveaux compagnons idéalement taillés pour ces occasions. Il est clair que j'irais pas vous sortir le "Sir Winston" de cinq ans d'âges pour accompagner mon mojito ou pour me tenir compagnie le temps de griller ma ventrèche, cela va s'en dire. C'est là qu'entre en scène cet Oliva, parfaitement adapté pour de tels moments. Il fait partie de ces cigares efficaces, agréables et qui excellent en guise de cigare d'accompagnement. N'allez pas croire que je rabaisse ce type de cigare à un vulgaire bouche-trou, même pour une dégustation en solitaire il fait parfaitement le job, mais disons que c'est dans ces moments-là que je l'apprécie le mieux. Ça me permet de profiter des convives, du festin et bien sûr de lui, sans avoir à faire preuve d'un esprit d'analyse trop critique.

Drapé de sa superbe cape Connecticut Ecuador, ce Nicaraguayen (de sous-cape et de tripe) dégage de sublimes senteurs pâtissières, faites de biscuit, de miel et de copeaux de chocolat. Registre totalement différent lors du test à cru, où il se montre plutôt crémeux et herbacé. C'est sur un démarrage des plus légers et délicats, qu'il commence sa prestation. C'est sans conteste le plus "light" des Nicaragayens que j'ai eu à fumer, me faisant même plus penser à un Dominicain ... C'est crémeux, végétal, un tantinet boisé ; pas forcément époustouflant mais très agréable. Cette cape, ces saveurs, cette légèreté me rappellerait presque certains Davidoff. Pour le second tiers, on change totalement de braquet niveau arômes, où il délivre des notes de noisettes fraîches, de vanille, de terre humide et de poivre blanc. Ça prend plus de corps et ça gagne en persistance aromatique, en se montrant sous une facette plus grasse. Le final est à la hauteur de son terroir d'origine, où il se montre d'office plus corsé. Cette dernière partie est animée par des saveurs grillées, des notes de cacao amer et de piment. C'est un cigare peu puissant je dois l'avouer, mais il est plaisant, assez frais, ce qui fait donc de lui un compagnon de choix en ce qui me concerne.

Oliva Connecticut Reserve - Robusto