Mercredi 29 juin 2016 à 20 heures, c'est le moment où ma civette favorite lance sa soirée privée où les convives auront le plaisir de rencontrer madame Maya Selva. En attendant l'arrivée de cette dernière, nous sommes tous invités à déguster une de ses créations, un Flor de Selva "No.15" (maduro). Un obus bien goûtu et appréciable, différent de la version natural en ce qui concerne sa ligada et qui fait office de très bon compagnon pour ce début de soirée où le champagne coule à flots.

Première bonne surprise de la soirée, Angelina qui était absente depuis quelque temps est présente, radieuse et souriante ; ça fait énormément plaisir de la revoir. Elle est accompagné d'Éric et Donato, qui gèrent à merveille cette soirée. Les invités arrivent petit à petit, entre-temps je fais connaissance avec certains membres du "Bordeaux Epicure Cigar Club", des personnes très sympathiques que je salue au passage. Pour l'occasion, un luxueux stand aux couleurs de Flor de Selva a été installé à l'entrée arrière du "421", tenu par un collaborateur de Maya ; un monsieur de bon conseil, qui m'en apprend un peu plus sur la marque Hondurienne au cours de notre brève conversation. Une autre bonne surprise de la soirée est que le basketteur Mickaël Piétrus est présent également, ça claque !!!

Et là Maya arrive enfin, accompagnée de son époux. Souriante, enjouée, on sent tout de suite la bonne humeur qui émane de cette dame. Malheureusement elle est très sollicitée par les nombreux invités donc je pense qu'il va falloir que je passe mon tour pour ce qui est de faire un brin de causette ... Pas grave, son cigare me tient parfaitement bien compagnie et l'heure du repas approche. Il y a pas mal d'habitués et surtout des gens qui se connaissent, donc les groupes se forment naturellement autour des tables. D'habitude je viens avec "Paulo" pour ce genre de soirée, mais ce dernier a eu récemment la merveilleuse idée de prendre sa retraite et de retourner dans son Pays Basque natal, lâcheur va !!! En gros, je suis tout seul ...

Je m'installe tranquillement (et surtout tout seul ...) à une table, prêt à commencer mon petit dîner en solo quand le fameux "fucking beautiful hazard" vient pointer le bout de son nez: Maya Selva vient s'installer à la table avec son époux, rejoint par Angelina et Éric ; là tu sens que ça va être non pas une bonne soirée, mais une excellente soirée !!! Nicolas, amateur fort sympathique avec qui j'ai pas mal conversé au cours de cette soirée, se joint également à nous. Je suis tellement jouasse que j'en aurais presque envie de regarder les autres convives dont certains ont le regard braqué sur nous et de leur faire un bon vieux "nananananèreuuuu" bien puéril ; meuh non, un peu de sérieux bordel !!!

La conversation à table est des plus intéressantes, les sujets sont variés, enrichissants et que dire du dîner où le chef du "421", Lewis, s'est une fois de plus surpassé en nous proposant un boeuf Wellington que tu pourrais manger sur la tête d'un galeux tellement il déchire !!! Après le plat, Maya décide qu'il est temps de déguster une autre de ses créations, le Flor de Selva "Tempo" (maduro). Aïe, pour ceux qui s'en souviennent j'ai récemment dégusté ce dernier et je n'en garde pas un bon souvenir mais bon ... Comme d'habitude le visuel tabasse: cape luisante, tendue, cigare parfaitement roulé et vient l'allumage ; après quelques bouffées je me demande s'il s'agit bien du même cigare tellement celui-ci s'avère différent, en mieux bien entendu.

Éric ayant très gentiment informé la dame que je tenais un blog, on en vient à parler de ça elle et moi, en lui expliquant ce qui m'a poussé à le créer. Puis je lui parle de son "Tempo", comment je ne l'ai pas du tout aimé la dernière fois et comment je l'apprécie ce soir. Elle m'explique que ses puros sont créés pour être des compagnons, des doux accompagnateurs pour des événements comme celui-ci par exemple et que le moment choisit pour une dégustation y fait beaucoup. Elle en parle avec beaucoup de passion et de poésie ; c'est à ce moment que je me rend compte qu'il s'agit d'une grande dame de caractère qui parle avec son coeur.

Les discussions reprennent, la dégustation et le dîner se poursuivent, tout est parfait dans cette soirée. Puis vient le moment pour moi de me retirer, vers les 2 heures. C'est l'heure des au revoir et surtout des remerciements aux organisateurs pour cette superbe soirée ; je reprends la route. Voici l'exemple même d'une soirée parfaite, où "passion" et "échange" sont les maîtres mots. Désolé mais je n'ai pas pris de photos, ne m'en veuillez pas mais j'étais tellement occupé à profiter de cette superbe soirée ... Mais heureusement le "421" a eu l'excellente idée de faire appel à un photographe pour l'occasion, donc vous pourrez profiter des photos de cette soirée sur leur page Facebook en suivant ce lien.

13603591_1714074015526792_2510862676705260494_o